Image
Contact
Association Sesakinoufo

mail

06 64 23 90 83

Domiciliation:
Maison des Associations
2 bis Place de Tourraine
78000 Versailles
SESAKINOUFO est une Association de Solidarité Internationale (A.S.I.) qui a pour but de favoriser l’accès des enfants à l’éducation:
  • Parrainage d’enfants nécessiteux,
  • Partenariat avec des écoles burkinabè,
  • Soutien d’initiatives locales destinées aux élèves et à leur famille.
SESAKINOUFO est un membre actif du collectif "Versailles Solidarités Internationales", créé en 2011 à l'initiaive de Dominique Brière, Philippe Domergue et SESAKINOUFO, qui compte désormais 19 associations versaillaises.
Actualités
Crèpes et gaufres au profit de l'école de Lémouroudougou
Tous les mercredi après-midi (hors vacances scolaires), Marie-Christine vous propose crèpes, gaufres, café ou boissons
Salle "On y Coz"
       Rez de chaussée de le Maison de Quartier de Porchefontaine
       86 rue Yves le Coz, Versailles

Chacun donne ce qu'il veut ! Convivialité assurée ! 
L'intégralité des sommes récoltées sera affectée à des projets de l'école primaire de Lémouroudougou
Novembre 2016: Semaine de la Solidarité et Vente Couleurs d'Afrique

Expo-vente Versailles-Solidarités:
A l'occasion de la Semaine de le Solidarité, les associations du collectif Versailles-Solidarités, dont SESAKINOUFO est un membre fondateur, exposeront leurs actions et leurs projets: 
Samedi 19 novembre, de 11h à 17h
            Place du Marché Notre-Dame, Carré à la Marée, Versailles
Vous pourrez ainsi les soutenir et contribuer par vos achats au financement de leurs projets.

Notre vente Couleurs d'Afrique se tiendra :
•  Vendredi 25 novembre,  de 15h à 19h
•  Samedi 26 novembre, de 9h30 à 13h

Objets burkinabès, bronzes, artisanat, ainsi les traditionnels bavoirs et trimballe-tartes en tissu africain.
Nouveautés: Savonnettes au beurre de karité.
             Dans le Hall de la Maison de Quartier de Porchefontaine,
             86 rue Yves la Coz, Versailles.

Voir Affiche Couleurs d'Afrique


Septembre 2016: Voyage au Burkina Faso
Bilan très positif de ce voyage, qui nous a permis de clarifier bien des sujets et de mieux cerner besoins et projets.
Malgré l'annonce du gouvernement, la rentrée n'avait pas encore eu lieu, mais nous avons rencontré tout le personnel encadrant (professeurs et administration) des deux établissements, et tous les jeunes dont le parrainage se poursuit.
Voir ci-dessous "Nouvelles de nos actions"


Du 18 au 28 septembre, la présidente de SESAKINOUFO et un membre de l'association se rendront au Burkina Faso à la rencontre des jeunes parrainés et des deux écoles partenaires, ainsi que de l'association 1ENFANT1ECOLE
Le périple les mènera à Ouagadougou, Diebougou et Bobo-Dioulasso pour rencontrer les jeunes qui y sont scolarisés, faire le point sur leurs études et leur orientation (nous les encourageons à suivre une formation professionnelle lorsque c'est possible), ainsi qu'à Loumbila et Lemouroudougou pour rencontrer les responsables, identifier les besoins et les possibilités d'aide.
La rentrée ayant cette année été avancée au 15 septembre, nous aurons l'occasion de rencontrer professeurs et élèves dans leurs locaux.


A noter: Une participation réduite au Forum des Associations cette année, très peu d'espace ayant été alloué au collectif Versailles Solidarités Internationales
Dimanche 12 juin 2016: Vide-grenier de Porchefontaine
Comme chaque année, SESAKINOUFO tiendra un stand rue Coste.
Merci à tous ceux qui pourront nous aider, soit en préparant le stand, soit en assurant une présence sur le stand, ou encore en nous confiant des objets de brocante à vendre.
Dépôt des objets à la Maison de Quartier de Porchefontaine, mercredi 8 septembre de 15h à 18h

Malgré la bruine matinale, et le déluge de fin d'après-midi, le vide-grenier a permis de récolter 250€
Merci à tous.

Nouvelles de nos actions
De nouveaux besoins au Collège L'Espoir de Loumbila

Le collège l'Espoir proposait en 2015-2016 les classes de 6ème, 4ème et 3ème.
Son équilibre financier était précaire. Il faut noter que, comme tout nouvel établissement au Burkina Faso, le collège ne peut espérer obtenir des subventions de l'état qu'au bout de plusieurs années de fonctionnement autonôme, et doit donc assurer d'ici là les frais de fonctionnement (entretien, matériel) et de personnel (gardien, professeurs, surveillant)
Beaucoup de familles ont eu des difficultés à régler les frais d'inscription. Malgré des facilités de paiement, certaines n'ont fait que des règlements partiels, voire inexistants. Et certains enfants ont été retirés du collège et ne sont plus scolarisés.
Par alilleurs, la classe de 6ème avait été ouverte à la demande des autorités locales pour accueillir des jeunes qui se retrouvaient à la rue, suite à la fermeture d'un établissement qui n'avait pas obtenu d'autorisation officielle, et ne pouvaient être accueillis dans les établissements publics de la région. Les subventions promises pour l'ouverture de cette 6ème n'ont jamais été versées, et il n'était pas possible de réclamer aux familles de nouveaux frais d'inscription.

Lors de notre voyage, les inscriptions étaient en cours pour l'année 2016-2017. Il était prévu d'ouvrir une quatrième classe, pour offrir l'ensemble des 4 niveaux du collège. La classe supplémentaire serait installée dans un dortoir inutilsé. Il fallait attendre l'évaluation du nombre d'élèves et des coûts générés par le recrutement de professeurs supplémentaires pour confirmer ou non l'ouverture de cette quatrième classe. 

L'état, qui a rendu l'école obligatoire, n'a pas les moyens d'en assurer l'organisation et le financement, et, malgré ses promesses, ne soutient pas du tout les établissements privés qui ont obtenu son autorisation. 

Merci à tous ceux qui pourront contribuer ponctuellement aux frais d'inscription
Les frais d'inscription annuels au collège s'élèvent à 60 000 CFA (90€) en 6° et 5°, et à 70 000 CFA (105€) en 4° et 3°, payables en plusieurs fois. Après un premier versement, certains familles s'avèrent incapables de continuer à financer la scolarité, et pour éviter la honte, retirent leur enfant du collège. 
Les dons supérieurs ou égaux à 30€ feront l'objet d'un reçu fiscal.

Les parrainages
Afin de pouvoir continuer à accompagner au mieux les jeunes parrainés das leurs études ou leurs projets professionnels, il avait été décidé, lors de la dernière assemblée générale, de ne pas s'engager dans de nouveaux parrainages.
Un très grand merci aux parrains qui continuent d'apporter leur soutien, et à ceux qui prennent le relais pour assurer la continuité des parrainnages.
Nous sommes très fiers d'avoir vu la réussite de nombre de nos jeunes, pourtant ni favorisés au départ, ni choisis pour leurs capacités intellectuelles.

17 parrainages se poursuivent à Ouagadougou et Bobodioulasso.
Suivi scolaire ou formation professionnelle, distribution de vivres et échange de courrier.


Voir: L'école au Burkina Faso - Portraits d'enfants parrainés
Ecole de Lemouroudougou-Village
Le partenariat avec l'école Le Village de Montreuil de Versailles se poursuit.
Après avoir aidé matériellement l'école (achat de matériel de sport et de jardinage, achat de tables-bancs, ), SESAKINOUFO s'est orienté  vers l'échange culturel, aussi bien entre enseignants qu'entre enfants. Des échanges de courriers et des contes écrits à tour de rôle viennent enrichir la connaissance mutuelle.

Les besoins pour les 280 enfants sont énormes, dans ce village isolé.
L'état a décrété la journée continue. Les élèves restent donc tous sur place le midi, mais certains n'apportent rien à manger. Et l'état a dans le même temps supprimé toute aide financière pour la cantine (L'an dernier, cette aide, bien insuffisante avait permis de tenir jusqu'en décembre....)
L'association des parents a donc imaginé la construction d'un poulailler en dur, qui fournirait la cantine et dégagerait des revenus complémentaires. Mais leur projet est beaucoup trop ambitieux pour notre association, sans garantie de réussite et peu réaliste.
D'autant que nous avons eu la déception de constater que le potager n'a pas été maintenu l'an dernier, que son grillage a disparu...

Il est clair que SESAKINOUFO ne peut répondre à toutes leurs attentes. Et que l'aide financière ira en priorité à la cantine.